Évaluer cet élément
(0 Votes)

2022 04 26 SalairesLe minimum de traitement passera à 1649,48 € brut mensuel pour tous les agents publics des trois versants. Coup de pouce indispensable pour les 694 000 personnes concernées. L'UNSA revendique toujours une hausse de 10% du point d'indice.

 

Le décret n° 2022-586 du 20 avril 2022 paru le 21 avril fixe le minimum de traitement à l'indice majoré à 352 (indice brut 382) à partir du 1er mai 2022.

Ainsi, le minimum de traitement pour tous les contractuels et tous les fonctionnaires exerçant à temps complet sera de 1649,48 € brut mensuel. Cette hausse représente 42 € de plus par mois.

Cette augmentation impactera positivement les rémunérations des agents classés dans les 7 premiers échelons de catégorie C1, les 3 premiers échelons de catégorie C2,  sans oublier les 2 premiers échelons de catégorie B1.

Pour l'UNSA Fonction Publique, cette hausse était indispensable au regard de l'inflation et de la hausse du SMIC annoncée de 2,65%. Elle justifie pleinement notre juste revendication d'augmentation de la valeur du point d'indice de 10%.

Elle rappelle sa volonté de participer à des négociations avec les employeurs publics rapidement et sa demande d'ouverture d'un "Grenelle de la fonction publique".

Source UNSA Fonction Publique

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Journal officielDécret no 2022-633 du 22 avril 2022 relatif à la protection sociale complémentaire en matière de couverture des frais occasionnés par une maternité, une maladie ou un accident dans la fonction publique de l’Etat.

Décret no 2022-662 du 25 avril 2022 modifiant les dispositions générales applicables aux agents contractuels de l’Etat

L'UNSA reste à votre dispostion pour tout complément d'information.

mardi, 26 avril 2022 14:25

Mobilisons nous le 1er mai 2022

Évaluer cet élément
(0 Votes)

2022 04 26 1er MAILa CGT Fonction Publique, l'UNSA Fonction Publique, la FSU et Solidaires Fonction Publique appellent à la mobilisation le 1er mai 2022 autour de la solidarité avec l'Ukraine, du pouvoir d'achat et de la protection sociale.

Les organisations syndicales de la Fonction publique se félicitent de l’appel unitaire interprofessionnel à la mobilisation pour le 1er mai qui vient d’être rendu public. Elles s’investissent sans réserve dans cet appel.

Les enjeux écologiques, des services publics, du pouvoir d’achat, de la protection sociale et des retraites sont d’ores et déjà au cœur de l’actualité et le seront davantage encore à la fin avril.

Dans les circonstances graves et particulières que nous connaissons aujourd’hui, ce 1er mai sera aussi l’occasion pour le mouvement syndical de rappeler sa dimension internationale et sa solidarité pleine et entière avec le peuple ukrainien, toutes celles et ceux qui vivent en Ukraine, ou qui ont dû la fuir, qui subissent l’intolérable agression armée de Poutine. Cette solidarité s’exprime également avec les travailleuses et travailleurs russes qui subissent les conséquences de la guerre et le régime autoritaire, et qui, nombreux, ne sont pas d’accord avec cette guerre et combattent leur gouvernement.

A proximité immédiate du premier tour des élections présidentielles, nos organisations syndicales rappellent leur attachement aux valeurs démocratiques et leur rejet des thèses de l’extrême droite.

Pour la fonction publique, de nouveau rudement mise à mal ces dernières années, ensemble, nos organisations syndicales exigent :

♦Une forte et urgente augmentation salariale, principalement axée sur la hausse de la valeur du point d’indice, sur l’attribution d’un nombre de points d’indice identique pour tous-tes, une meilleure reconnaissance des qualifications, de plus grandes amplitudes de carrière, des mesures structurantes pour conquérir l’égalité salariale entre les femmes et les hommes et une revalorisation des pensions.
♦Des créations d’emplois statutaires dans les nombreux secteurs des trois versants de la Fonction publique qui en ont besoin.
♦Des dispositifs concrets permettant de combattre et de résorber la précarité, en commençant par des plans de titularisation.
♦Le renforcement du Statut général, garantie pour les citoyens d’un agent public neutre et impartial dans l’exercice de ses missions publiques.
L’amélioration des conditions de travail et de l’organisation du travail pour une meilleure protection de la santé et sécurité pour l’ensemble des agents des trois versants de la fonction publique.
♦L’arrêt des régressions en matière de retraite et de pension civile - avec en particulier notre opposition à toute mesure de report de l’âge légal – et, à l’inverse, des améliorations pour toutes et tous.
♦Une place prépondérante à la démocratie sociale, le respect des prérogatives des organisations syndicales représentatives et des droits syndicaux ainsi que des organismes consultatifs.
♦Des budgets conséquents et ambitieux permettant de satisfaire ces revendications.

Pour la CGT Fonction publique, la FSU, Solidaires Fonction publique et l’UNSA Fonction Publique, ces sujets devront impérativement s’inscrire dans un véritable processus de négociation.

 

Télécharger l'appel intersyndical du 1er mai 2022

Télécharger le communiqué unitaire du 1er mai 2022

Évaluer cet élément
(0 Votes)

2020 11 13 TeletravailL'accord télétravail au Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation  est paru au Journal Officiel du 20 avril 2022.

 

L'UNSA-AAF  reste à votre écoute pour toute aide dont vous pourriez avoir besoin.

 

Télécharger l'accord sur le télétravail au MAA

Évaluer cet élément
(0 Votes)

2022 02 22 Rupture conventionnelleRésumé : La présente note a pour objet de présenter les éléments de doctrine applicable à l’examen des demandes de rupture conventionnelle prévue par la loi n° 2019-828 du 6 août 2019 modifiée de transformation de la fonction publique modifiée et par ses décrets d’application, mise en œuvre au ministère de l’agriculture et de l’alimentation.

 

Télécharger la note de service SG/SRH/SDCAR/2022-294 du 12 avril 2022

Page 10 sur 168