vendredi, 03 juin 2016 17:59

CTM du 2 juin 2016

Évaluer cet élément
(0 Votes)

CTM02 06 16Le CTM s'est réuni le 2 juin 2016 sous la présidence de Valérie METRICH-HECQUET, Secrétaire Générale du MAAF (SG).
La délégation de l'UNSA était composée de Philippe COSTA, Alain STEUX et Nicolas BIDEAUX (expert).
Avant d'aborder les sujets inscrits à l'ordre du jour, nous évoquerons plusieurs dossiers qui font l'actualité :


La situation des SEA
Les nouvelles modalités d'application de la note de service relative au temps de travail des agents exerçant leur fonction en abattoir de volailles
L'avenir des TSMA
L'accompagnement des agents dans le cadre de la formation pilotée par les DRAAF
La situation des secrétaires généraux dans les DDI
Le référencement des mutuelles
Les annonces du Premier Ministre sur le surgel des crédits

 

COMMENTAIRES DE L’UNSA
Le surgel des crédits, annoncé par le Premier Ministre, n'impactera pas les mesures catégorielles et indemnitaires des agents.
Pour autant, si la Secrétaire Générale a répondu globalement à nos interrogations et attentes en portant une attention toute particulière sur les conditions de travail des SEA ou des DRAAF, restent en suspens la place et le rôle des secrétariats généraux des DDI. L'UNSA ne cessera de dénoncer la menace qui pèse sur les DDI dans l'hypothèse où la création d'une UO par département serait effective. On a beau fermer les portes, les préfets tentent d'y arriver par les fenêtres. Cette idée fixe devient insupportable !
S'agissant du décroisement des effectifs du MAAF vers le MEEM, l'effectif cible de la deuxième vague correspond aux effectifs physiques. En revanche, l'UNSA a signalé que dans certaines DDT, on enregistre plus d'agents volontaires que de postes disponibles. Il faudra y prêter une attention toute particulière pour les repositionner de façon satisfaisante.
S'agissant de la déprécarisation, l'UNSA réitère sa demande d'intégrer les agents forestiers contractuels du CNPF dans les corps de fonctionnaires et ne comprend pas le refus de l'administration, alors que les personnels administratifs contractuels en ont la possibilité.
Au cours du débat avec le DGAL sur la situation des abattoirs, l'UNSA a apprécié qu'il ait pris conscience des difficultés d'organisation et de fonctionnement que rencontrent les petits abattoirs. La balle est dans son camp. A suivre !
Lire l’intégralité du CR du CTM du 2 juin 2016

Lu 1226 fois
Plus dans cette catégorie : « CTM du 14 avril 2016 CTM du 7 juillet 2016 »

Laissez un avis ou posez une question

Avant de déposer un avis ou poser une question, merci de consulter la charte "Avis et Questions" en cliquant sur le menu en bas de cette page.