jeudi, 10 janvier 2019 10:26

Rencontre bi-latérale entre la SG du MAA et l'UNSA - 9 janvier 2019

Évaluer cet élément
(0 Votes)

UN PREMIER ÉCHANGE QUI APPELLE DE NOMBREUSES RÉPONSES DANS LE TEMPS, SANS TROP D’ILLUSION !

 

Sophie Delaporte SG MAAL'entretien bi latéral avec Sophie DELAPORTE, Secrétaire Générale du MAA s'est déroulé le 9 janvier 2019 en présence de Philippe MERILLON, Secrétaire Général adjoint et Jean-Pascal FAYOLLE, Chef du SRH.


L'UNSA était représentée par Philippe COSTA, Martine HARNICHARD, Guy SIGALA et Gwendoline PROSPER.

 

COMMENTAIRES DE L’UNSA


Cette rencontre avec la nouvelle Secrétaire Générale n'est qu'un premier contact consacré à un tour d'horizon sur les sujets que nous avons déjà abordés avec Didier GUILLAUME. Nous n'attendons aucune réponse concrète dès lors que la Secrétaire Générale a pris ses fonctions le 6 décembre 2018. Elle a confirmé les axes prioritaires du Ministre qui sont déjà archi connus.


S'agissant du débat national, le Premier Ministre a simplement souhaité ne pas fermer la porte aux échanges avec les Français sur l'organisation des services publics. Pour autant, le périmètre du Ministère est bien délimité dans le cadre du plan de transformation ministériel qui n'est pas remis en cause.


S'agissant de l'organisation territoriale des services publics, les arbitrages ne sont toujours pas connus. Nous craignons que le Ministère de l'Intérieur prenne totalement la main sur l'organisation des DDI. Nous savons déjà que le CT des DDI serait a priori présidé par le Secrétaire Général du Ministère de l'Intérieur et non plus par le Secrétaire Général du Gouvernement qui n'avait qu'une hâte, se débarrasser de ce secteur d'activité.


S'agissant des SEA/ASP, un groupe de travail Ministère de l'Intérieur/Ministère de l'Agriculture est consacré à la sécurisation des aides de la PAC, afin d’éviter les risques d'apurement. L'idée de convention vient du Ministère de l'Agriculture.


Quant aux chantiers transverses conduits par la DGAFP, la SG va communiquer au Ministre notre totale opposition au projet de réforme des instances de concertation.


S'agissant des plans de requalification et les taux pro/pro, le SRH est toujours en attente des arbitrages avec Bercy.


Pour l'UNSA, les désillusions sont devant nous. Force est de constater que nos organisations sont face à un mur. L'Exécutif préfère sans doute négocier avec des mouvements sociaux non contrôlés.


En clair, nous n'attendons rien de positif à moins que l'Exécutif se ressaisisse.

 

Lire l'intégralité et télécharger le document en pdf

Lu 925 fois

Laissez un avis ou posez une question

Avant de déposer un avis ou poser une question, merci de consulter la charte "Avis et Questions" en cliquant sur le menu en bas de cette page.