Évaluer cet élément
(0 Votes)

Coronavirus arton1383 11241Une réunion présidée par le Ministre Didier GUILLAUME et en présence de Mme Sophie DELAPORTE, Secrétaire Générale, de M. Philippe MERILLON, Secrétaire Général adjoint et de M. Philippe VINCON, Directeur de la DGER s’est tenue ce matin sur la conduite à tenir suite à l’évolution de l’épidémie du coronavirus sur notre territoire.


L’UNSA était représentée par Martine HARNICHARD.


Cette réunion était programmée depuis la fin de semaine donc en amont de l’annonce des mesures présidentielles d’hier soir.


Le message du Ministre est très clair, il faut repenser notre collectif de travail.


Nous devons oublier la manière de travailler d’hier et penser aujourd’hui une nouvelle méthode/manière de travailler tout en assurant la continuité de service.


Les groupes de travail et les réunions, au sein du MAA, de la semaine prochaine sont annulés. Ce temps disponible permettra aux équipes de travailler sur les différentes thématiques engendrées par les annonces présidentielles.


Pour le moment les différents concours sont maintenus et les formations préparatoires également tout en respectant les mesures barrières.


Dans la mesure du possible, il est demandé de privilégier le télétravail tout en continuant d’assurer la continuité de service. Les structures doivent s’adapter à ce dispositif car l’activité
doit continuer.


Le Ministre a rappelé que le collectif doit l’emporter sur l’individu. Chaque geste individuel à un impact sur le collectif.


L’accent est mis sur les personnes à protéger, c’est à dire les personnes en situation de handicap, les femmes enceintes et les personnes vulnérables. Dans les jours à venir, les pathologies concernées par les mesures de protection seront consultables sur le site du Conseil Santé Publique.

 

Pour l’enseignement agricole :
 Les élèves sont confinés chez eux jusqu’à nouvel ordre.
 Les encadrants ne sont pas concernés par cette mesure.
 Les stages en entreprise sont maintenus dans la limite des consignes de l’entreprise.
 L’apprentissage présentiel dans les CFA/CFPPA est suspendu, le stage en entreprise est à privilégier. Les contrats seront maintenus.
 Les portes ouvertes dans les lycées doivent être suspendues jusqu’à nouvel ordre.
 Au niveau de l’enseignement supérieur et de la recherche, une continuité de service doit être assurée de même qu’au niveau des écoles vétérinaires et des établissements avec des exploitations.
 La continuité pédagogique doit être assurée et AGROSUP Dijon est prêt.


Le Ministre rappelle que la décision gouvernementale est une décision scientifique et non politique.


Des adaptations seront nécessaires dans les prochains jours. Des directives supplémentaires seront élaborées. Des précisions interministérielles sont également attendues.


Le Ministre rappelle qu’il convient de définir ce qui est indispensable à l’instant et de reporter ce qui ne l’est pas.


Il va falloir s’adapter à la situation qui risque de durer dans le temps.


Il va falloir repenser la vie sociale et faire preuve de bon sens.


Il remercie l’ensemble des agents du MAA pour leur professionnalisme et leur grande responsabilité.


L’UNSA remercie le Ministre de la tenue de cette réunion.


Des points d’étapes seront régulièrement faits pour suivre l’évolution de cette pandémie et les conséquences induites.


Des fiches réflexes seront envoyées au fur et à mesure et une FAQ, mise à jour régulièrement, est déjà sur le site du MAA.

Télécharger le document en pdf

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Coronavirus arton1383 11241Après les propos d’Olivier Dussopt lors du CSFPE du 3 mars, une clarification s’impose !


En effet, au stade 2 actuel de l’évolution de l’épidémie en France, si un agent public est malade, y compris du coronavirus... le ou les jours de carence s’appliqueront.


En revanche, pas de jour de carence pour les fonctionnaires en cas d’arrêt pour mise en prévention, période d’observation, garde d’enfant mineur dont l’école est fermée, mais l’agent sera placé en ASA (Autorisation Spéciale d’Absence).

 

Lors du CSFPE du 3 mars, l’UNSA Fonction Publique avait inter­rogé le Secrétaire d’État, Olivier Dussopt, sur le jour de carence en cas de mala­die décla­rée liée au coro­na­vi­rus.


Il avait répondu, sans ambi­guïté, que le jour de carence ne s’appli­que­rait pas aux agents publics. Manifestement, il s’est avancé. En effet, à ce stade le jour de carence conti­nue à s’appli­quer en cas de mala­die, contrai­re­ment à la reven­di­ca­tion de l’UNSA ! Lire la suite sur le site UNSA Fonction Publique...

vendredi, 13 mars 2020 09:38

Compte rendu du CHSCT-M du 4 mars 2020

Évaluer cet élément
(0 Votes)

LogoCHSCTL’UNSA était représentée par Martine HARNICHARD et Erwann COPPERE.


L’UNSA a lu la déclaration liminaire jointe à la fin de ce compte rendu.


REPONSES DE L’ADMINISTRATION SUITE AUX DECLARATIONS LIMINAIRES DES OS

 

Sur le Coronavirus
Son importance est bien prise en compte par l’ajout du sujet à l’ODJ de ce CHSCT M.
Sur le service RH et les problèmes de rémunération
Des informations ont été données à toutes les OS dans le cadre de la bascule à RenoiRH. Il y a un problème de transmission des informations depuis AGORHA qui calcule les paies. Certaines erreurs sont déjà réparées, les situations compliquées qui restent sont en cours de traitement. Si des agents se trouvent dans des situations économiques difficiles, ils doivent contacter les Assitant.es Social.es et l’Administration trouvera une solution pour les accompagner.


Sur le nouvel outil SIRH
RenoiRH nécessite un temps important d’adaptation pour que la totalité des possibilités soient parfaitement opérationnelles. Beaucoup d’énergie est développée dans les bureaux de gestion pour une efficacité et une opérationnalité rapide.
Sur la question des restructurations (MIREX, SG communs)
Des points très réguliers sont fait avec les IGAPS qui portent une attention particulière aux agents concernés selon les principes de la circulaire. Les agents qui ont des questionnements ne doivent pas hésiter à interroger leur IGAPS. Pour les Groupes de Travail issus du Plan National de Prévention il y aura des propositions pour, en effet, commencer le travail prévu.


Pour l’enseignement agricole
Il y a une inquiétude forte sur la succession des réformes, générant du stress et du mal être. Il est plus question pour certaines d’ajustements (MIREX), et le but est de mieux stabiliser les équipes et de les professionnaliser. Désormais les équipes sont plus solides et étendues, ce qui permet d’envoyer des agents en formation et pallier aux absences. Il est aussi question d’améliorer l’accueil des usagers et des autres services. Sur la question de l’apprentissage et le jugement négatif porté sur la réforme, l’objectif est de donner une formation à un million de jeunes qui sortent du système sans qualification et sans travail. Lire la suite...

Évaluer cet élément
(0 Votes)

OTE RestructurationL’UNSA Fonction Publique est la seule organisation syndicale a avoir voté positivement l’arrêté ouvrant droit aux indemnités et aux dispositifs de ressources humaines lors des opérations de restructuration au sein des services déconcentrés de l’État, pendant le Conseil Supérieur de la Fonction Publique de l’État.


L’UNSA avait obtenu que cette réorganisation soit reconnue comme étant une restructuration. Avec ce texte, les agents pourront réellement bénéficier des dispositifs prévus par la loi. Ce vote ne signifie en rien un accord avec la réforme à marche forcée de l’État.

 

L’UNSA Fonction Publique a tou­jours dif­fé­ren­cié oppo­si­tion à une réforme et dis­po­si­tif pour aider les agents publics. L’UNSA a reven­di­qué et obtenu que les agents concer­nés soient accom­pa­gnés dans le cadre de la réor­ga­ni­sa­tion des ser­vi­ces de l’État.

L’arrêté défi­nit la liste des ser­vi­ces concer­nés par une opé­ra­tion de restruc­tu­ra­tion ouvrant droit aux dis­po­si­tifs d’accom­pa­gne­ment pour les agents, au sein des ser­vi­ces déconcen­trés de l’État situés en métro­pole, Guadeloupe, Martinique, Mayotte et à la Réunion :

Les directions départementales interministérielles de la cohésion sociale (DDCS) et de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) ;
Les services déconcentrés régionaux de la jeunesse, des sports et de cohésion sociale (SDRJSCS) ;
Les directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE), et les directions des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIECCTE), y compris leurs unités départementales.

Les fonc­tion­nai­res et contrac­tuels en durée indé­ter­mi­née concer­nés par ces opé­ra­tions peu­vent béné­fi­cier jusqu’au 31 décem­bre 2022 :

de la prime de restructuration de service et de l’allocation d’aide à la mobilité du conjoint
du complément indemnitaire d’accompagnement
de l’indemnité de départ volontaire
de l’indemnité d’accompagnement à la mobilité fonctionnelle
d’un accompagnement pour un projet de mobilité avec un accès prioritaire à des actions de formation,
du congé de transition professionnelle en vue d’exercer un nouveau métier au sein des secteurs public ou privé.

Cependant, l’UNSA a regretté que ne soient pas étudiés, au CSFPE, les deux textes trai­tant spé­ci­fi­que­ment des Secrétariats Généraux Communs et de l’expé­ri­men­ta­tion en Guyane, dont elle a pour­tant demandé l’ins­crip­tion à l’ordre du jour du CSFPE, notam­ment en vue d’obte­nir des dates d’effet des dis­po­si­tifs d’accom­pa­gne­ment les plus favo­ra­bles aux agents.

Enfin, l’UNSA a voté favo­ra­ble­ment les autres textes pré­sen­tés au CSFPE :

RIFSEEP : mise en place progressive du RIFSEEP pour les corps techniques du ministère de la transition écologique, du ministère de l’économie et des finances et pour les corps du Conseil économique, social et environnemental.
Entretien professionnel annuel des administrateurs civils
Création d’un corps d’inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche
Expérimentation d’une priorité de mutation interministérielle pour les fonctionnaires de l’État affectés à St-Pierre et Miquelon.

Source : UNSA Fonction Publique

Évaluer cet élément
(0 Votes)

logo Agrifor 2k19Représentaient l'UNSA : Véronique LEBLANC, Olivier PIHOU, Nicolas MARTEL, Jérôme CHAUR, Candida FERREIRA


Premier tour de table pour définir des lignes directrices pour l’avancement.


Ce premier groupe de travail avait pour but de recueillir les demandes, propositions et questions des Organisations syndicales (OS).


Un second groupe de travail se tiendra mi-mars pour une adoption en CTM fin mars-début avril.


L’avis de DGAFP sera demandé sur les règles de gestion avant le CTM pour permettre une validation complète.


Le décret et les LDG avancement sont régis par l’article 12 du décret 2019-1265 du 29 novembre 2019.

 

Lire la suite et télécharger le document en pdf

Page 11 sur 93