Évaluer cet élément
(0 Votes)

SignPlanHandi15 09 2017Vendredi 15 septembre 2017, le Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation signait sa troisième convention avec le FIPHFP (fonds pour l’insertion des personnes
handicapées dans la Fonction Publique) pour la période de 2017-2019.

C’est un signal fort pour tous les agents en situation d’handicap au sein de notre ministère.

Trois agents en situation d’handicap, qui travaillent dans divers services du ministère, ont témoignés en amont de la signature. Leur message est celui d’espoir pour tous et fait chaud au cœur. L’UNSA les remercie pour ce témoignage tourné vers l’avenir et porteur d’espérance.
Monsieur Jean-Pascal FAYOLLE a souligné le travail de communication important qui est mis en place depuis le début de l’année, les moyens d’insertions des personnes en situation d’handicap qui sont mobilisés et l’engagement des différents services pour faciliter au quotidien le travail de chacun. Pour mémoire, notre ministère est à son sixième plan d’action en faveur du handicap.
Monsieur Marc DESJARDINS (Directeur du FIPHFP) reconnaît la valeur du travail effectué par notre ministère et l’engagement financier important pour mener à bien ce projet (1 200 000 euros pour le FIPHFP et 750 000 euros pour le MAA). La convention porte sur un engagement de recrutement de 92 agents et 6 apprentis pendant la durée de la convention. Il remercie le travail fourni par les différents services du ministère et les organisations syndicales. C’est un travail en commun avec les différents partenaires essentiel pour la poursuite des engagements.

2017 09 SignPlanHandi
Pour toute question relative à ce dossier vous pouvez consulter :
Marc VALENTE : DRIEE Ile de France : 01.71.28.46.39
Martine HARNICHARD : DDCSPP Meuse : 06-28-89-29-03
Dominique GARCIA : LPA Borgo - 04.95.30.02.33

 

Télécharger le document en pdf

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

2017 10 06 BS DDILe groupe de travail du 13 septembre 2017, consacré à la feuille de route sociale ministérielle pour 2017, a examiné les résultats du baromètre social des agents MAA affectés en DDI.
La réunion était présidée par Grégoire JOURDAN, adjoint du SRH. Marie-Claire HAMON, chef du BASS et Isabelle FABRE ainsi que les représentants de la DGAL, du bureau de la modernisation, deux directeurs de la DDT 72 et de la DDCSPP 78 étaient présents.
L'UNSA était représentée par Martine HARNICHARD et Annick COSTA.2017 09 14 barometre social

Télécharger le compte rendu du GT du 13 septembre 2017

Etude de l'institut de sondage BVA concernant les agents du MAA en DDI

mardi, 12 septembre 2017 17:32

Groupe de travail RETEX-PAC

Évaluer cet élément
(0 Votes)

GT RETEX ENFIN DU CONCRET POUR LA GESTION DE LA PAC AU QUOTIDIEN !

Fin août, se sont réunis 4 groupes de travail RETEX PAC.
Ces groupes sont initiés dans le cadre de la « GOUVERNANCE DU RETOUR D'EXPERIENCE (RETEX) sur la mise en œuvre de la PAC » piloté par la DGPE à la suite des groupes de travail SEA.
L’objectif est d’aborder concrètement les problèmes rencontrés sur le 1 er et second pilier de la PAC, afin d’améliorer la gestion des dossiers et le quotidien des services.
Pour la première fois, ces groupes ont réuni la DGPE, l’ASP, des représentants des structures (DDT(M), DRAAF) et les organisations syndicales. C’est la première fois que la parole de la base peut être portée directement sans les filtres de la hiérarchie, la première fois que les problèmes des services sont abordés en détail et pas seulement comme un point d’ordre du jour d’un CTM ou CHSCTM.

Concernant le volet « métier », 4 groupes nationaux se sont réunis :
• groupe 1 : Gouvernance et pilotage national, communication avec les usagers, simplification ;
• groupe 2 : Outil ISIS : conception, ergonomie, fiabilité et calendrier de développement ;
• groupe 3 : Outil OSIRIS : conception, ergonomie, fiabilité et calendrier de développement ;
• groupe 4 : Relations entre les partenaires et organisation de réseaux d'experts ;
Doivent également se réunir des groupes régionaux traitant de la Gouvernance FEADER (moyens humains et instrumentation) et de l’organisation régionale de réseaux métiers.
Concernant le volet « RH », un groupe de travail est annoncé en septembre (date non connue).

 

Télécharger le compte-rendu du GT du 11 septembre 2017

Télécharger le compte-rendu du groupe RETEX-PAC du 12 septembre 2017

Télécharger le diaporama présenté lors du comité de pilotage du 6 juin 2017

Évaluer cet élément
(0 Votes)

BusinessDans un discours fleuve prononcé devant le corps préfectoral, le Chef de l'Etat s'est lancé dans une véritable opération marketing digne d'un chef d'entreprise.


"Cette fonction d'entrepreneur de l'Etat ce doit être l'ADN des préfets d'aujourd'hui, c'est la réponse à nombre de nos maux, c'est aussi ce que je veux que vous diffusiez chez tous vos agents, toutes celles et tous ceux qui servent l'Etat, au fond je veux que nous sortions d'une administration de la précaution et de la reproduction pour prendre en quelque sorte la part de responsabilité et de risque qui vous revient et qui nous revient.......La précaution, c'est l'enlisement, la reproduction, c'est l'échec..."

 

Commentaire de l'UNSA
Si nous suivons le raisonnement du Chef de l'Etat, nos services ont plusieurs défauts. Ils ne sont pas réactifs, pas inventifs et ne prennent pas de risque. Ils doivent innover, être audacieux. Bref, nos services doivent se transformer en start up.
N'en jetez plus la coupe est pleine. Pour l'UNSA, le Président de la République a dépassé la ligne jaune. Le fonctionnaire a pour mission de faire appliquer les lois et les décrets dans l'exercice de ses missions.
Que le fonctionnaire fasse preuve de discernement et de retenue, c'est l'évidence même de ses attributions.
Que le fonctionnaire innove, c'est également le sens même de ses attributions lorsque celui-- - ci doit s'adapter en permanence aux
changements structurels et organisationnels. De ce côté-là, les agents du MAA n'ont pas à recevoir de leçon de la part du Chef de l'Etat. Nous ne l'avons pas attendu pour organiser au mieux nos services.
De même, cette approche entrepreneuriale du Chef de l'Etat sur nos services nous inquiète, car elle sous tend une organisation inspirée des méthodes du privé lorsque celui-ci considère que "nous n'attirerons pas tous les talents dans la Fonction Publique par l'emploi du statut."
Au moins c'est sans ambiguïté.
Enfin, à force de "pleurer dans le giron" des gouvernements successifs, les préfets vont enfin obtenir leur lot de consolatio n. Le Président de la République a annoncé la simplification des programmes budgétaires pour redonner du sens à l'inter-ministérialité.
Traduction, c'est l'absorption des DDI dans les organigrammes des préfectures et donc la disparition à terme de la RH métiers de proximité des Ministères.
C'est aussi un très mauvais signe adressé aux fonctionnaires. Ce n'est pas avec ce genre de déclaration à l'emporte pièce, à la limite de la caricature, que le Chef de l'Etat va créer les conditions de la confiance dans les services.


L'UNSA ne manquera pas d'interpeller le Secrétaire Général du Gouvernement lors du CT des DDI du 21 septembre 2017.. .

mercredi, 06 septembre 2017 16:06

Fiche pratique UNSA "spéciale télétravail"

Évaluer cet élément
(0 Votes)

FichePrat2017Le télétravail est un nouveau mode d’organisation du travail dont l’objectif est de mieux articuler vie personnelle et vie professionnelle.
L’UNSA agit pour la mise en œuvre de ce nouveau droit pour les agents !

Le télétravail désigne toute forme d’organisation du travail dans laquelle les fonctions, qui auraient pu être exercées par un agent dans les locaux de son employeur, sont réalisées hors de ces locaux de façon régulière et volontaire en utilisant les technologies de l’information et de la communication.


Le télétravail est organisé au domicile de l’agent ou, éventuellement, dans des locaux professionnels distincts de ceux de son employeur public et de son lieu d’affectation.

Télécharger la fiche pratique

Page 56 sur 71