Évaluer cet élément
(0 Votes)

ct ddiFusion des SG des DDI : l’administration veut aller très vite … mais les agents des SG n’ont pas vocation à être les sacrifiés des mutualisations des activités-support !


A notre demande, une délégation de l'UNSA Fonction publique a été reçue dans le cadre d'une bilatérale par le SGG, Marc GUILLAUME, accompagné du DSAF, M. DUVAL, l'adjointe à la sous-directrice, Mme FLAMANT, et le Préfet Claude KUPFER, chargé de mission auprès du SGG.


Dans la perspective du CT des DDI du 21 février 2019, dont l'ordre du jour portera essentiellement sur la fusion des BOP 333 et 307 et le regroupement des SG DDI et préfecture, l'UNSA a réaffirmé ses positions.


Sur la forme, l'UNSA a rappelé que lors du CT du 28 novembre 2018, rien n'avait été annoncé aux représentants des OS alors même que des décisions avaient été prises par Matignon le 21 novembre sur ces sujets...


Nous avons fait part, par ailleurs, de nos questionnements face aux annonces sans ambiguïté du ministre de l'Intérieur aux préfets le 17 janvier 2019, des arbitrages rendus et pleinement assumés par l'autorité politique.


Pour autant, aucune information officielle n'a été transmise ni aux représentants du personnel, ni aux agents des DDI, quel que soit leur rang hiérarchique. Pour l'UNSA, cette absence d’information sur ces décisions ainsi que sur des « coups partis » dans certains départements (Aube, Ardennes...) constitue un manque de respect évident vis-à-vis des personnels impactés et de leurs représentants.

Lire la suite...

jeudi, 14 février 2019 14:56

Boycott du CTM du 14 février 2019

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Compte tenu de la gravité de la situation pour l'avenir des agents et des missions, et d'un dialogue social défaillant face à des réformes d'ampleur, toutes les organisations syndicales représentatives du MAA, sans exception, ont boycotté le comité technique ministériel du 14 février, après avoir lu la déclaration ci-jointe.

 

2019 02 14 DL CTM 1

 

Télécharger la déclaration liminaire du 14 février en pdf

Évaluer cet élément
(0 Votes)

2019 02 14 Projet Loi Reforme FPLes intentions du Gouvernement sur le projet de loi relatif à la Fonction Publique ont été dévoilées aux organisation syndicales le 13 février 2019 lors du Conseil Commun de la Fonction Publique, nonobstant le Grand Débat National voulu par le Chef de l'Etat.


C'est un changement de paradigme sans précédent de la Fonction Publique !


Jugez en par vous même.

 

Lire le texte du projet de loi de transformation de la fonction publique

mardi, 12 février 2019 09:30

Dossier action sociale

Évaluer cet élément
(0 Votes)

2019 02 12 DossierActionSociale

Le dossier action sociale avec la mise à jour : taux 2019 des prestations interministérielles d’action sociale à réglementation commune et des prestations pour séjours d’enfants au bénéfice des agents des directions départementales interministérielles (DDI).

 

Cliquer sur le document pour lire la suite ou télécharger

Évaluer cet élément
(0 Votes)

arton1013Madame la Secrétaire Générale,

Depuis la diffusion du courrier du Directeur du Cabinet du Premier Ministre en date du 22 janvier 2019 adressé au Comité de Pilotage de l'Inter Inspection Générale chargé de remettre un rapport sur la mise en place des secrétariats généraux communs aux services de l'Etat dans les départements, une profonde inquiétude s'est installée au sein de cette communauté de travail.

Tout d'abord, cette annonce n'a fait l'objet d'aucune concertation sérieuse, argumentée dans le cadre des travaux du CT des DDI et encore moins au niveau du CTM du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation (MAA).

Alors que les secrétariats généraux ont été les artisans de la construction des DDI et ont contribué à la cohésion des équipes, la fusion des secrétariats généraux des DDI avec ceux des préfectures est un très mauvais coup porté à la stabilité de nos services.

La confirmation de cette fusion va déstabiliser très sérieusement les équipes qui n'ont eu de cesse d'accompagner les agents dans un contexte budgétaire toujours plus contraint.

Cette fusion va générer trois problématiques :

Une concurrence sur les postes entre les agents des secrétariats généraux et ceux des préfectures, en particulier les secrétaires généraux qui risquent d'être relégués sur des postes d'un niveau inférieur à celui occupé.

Une inconnue sur le positionnement statutaire des agents appelés à intégrer le secrétariat général commun.

Une intégration probable de la RH de proximité (Formation, action sociale, recrutement, conseil mobilité/carrière...) dès lors qu'il y a fusion des secrétariats généraux des DDI avec ceux des préfectures. Ce qui signifie très clairement, à terme, l'absorption des DDI en préfecture.

En définitive, l'objectif de cette réforme est de réaliser des économies d'emploi comme le précise le courrier du Directeur du Cabinet du Premier Ministre.

C'est ainsi que les agents des secrétariats généraux se sentent totalement abandonnés par le MAA qui a fait le choix délibéré de privilégier les missions techniques à leur détriment. Cette situation pourrait développer des RPS faute d'un soutien et d'un accompagnement affirmés.

Lors de la rencontre bi latérale avec le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, nous aurons l'occasion d'aborder cette réforme afin d'obtenir des réponses claires aux attentes des agents.

Je vous prie d'agréer.....

 

Télécharger la lettre du Directeur de Cabinet du Prémier Ministre du 22 janvier 2019

Page 1 sur 54