Évaluer cet élément
(0 Votes)

Saisine de l administration par voie electroniqueL’UNSA était représentée par Alain STEUX, Gwendoline PROSPER et Nicolas MARTEL


La réunion était présidée par la Secrétaire Générale du MAA, Sophie DELAPORTE.


Dans le cadre du programme « Action publique 2020 » et à la suite de la feuille de route transmise par le Premier ministre, chaque ministère s’est engagé dans la construction d’un plan de transformation ministériel.
Ces plans font l’objet d’un suivi particulier par le gouvernement.


Pour le MAA, le plan de transformation ministérielle consiste en un ensemble de 6 chantiers transverse, un plan sur le numérique et un plan sur la simplification, dont voici le détail : lire le CR du GT du 12 avril

Évaluer cet élément
(0 Votes)

2019 04 16 Logos 9 mai 2019

 

Les organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FAFP, FO, FSU, Solidaires, et UNSA de la Fonction publique affirment de nouveau leur attachement aux valeurs du service public et à une Fonction publique au service de toutes et tous, porteuse de l’intérêt général.


Depuis de nombreux mois, en dépit de leurs revendications et propositions, elles constatent que le pouvoir exécutif poursuit une politique contraire aux intérêts de la population, néfaste pour les missions publiques et pour les agent-e-s. Le gouvernement pratique le double langage en prônant la modernisation de la Fonction publique et le respect des agent-e-s public-que-s, alors même qu’il ne revalorise pas leur rémunération, qu’il supprime des postes, engendrant une forte dégradation des conditions de travail, et veut affaiblir leurs droits et garanties.


Les personnels, avec leurs organisations syndicales, revendiquent l'augmentation de la valeur du point d'indice afin d’améliorer leur pouvoir d'achat, la suppression du jour de carence et rappellent leur opposition aux 120 000 nouvelles suppressions de postes annoncées.


A de multiples reprises, nos organisations se sont opposées à ces mesures et ont mis sur la table des propositions alternatives.


Poursuivant leur politique, toujours sans tenir grand compte des organisations syndicales représentatives, le Président de la République et le gouvernement comptent faire adopter au Parlement, d’ici au début de l’été, une loi dite de transformation de la fonction publique dont nombre de dispositions ont une portée très grave tant pour les agent-e-s et les citoyen-ne-s que pour l’avenir de la Fonction publique.


Il en est ainsi, par exemple, de la mise en place d’une instance unique en lieu et place des comités techniques et CHSCT, instance qui risque de diluer et amoindrir les actions dans des domaines essentiels de la sécurité, de la santé et de la vie au travail. C’est aussi le cas avec la suppression des compétences des CAP en matière de promotion et de mobilité, mesure qui va favoriser une gestion opaque et priver les personnels de recours contre l’arbitraire.


Avec le recours au recrutement accru à tous les niveaux de contractuel-le-s, la précarité sera encore aggravée particulièrement avec des contrats de mission à durée déterminée pouvant être rompu à tout moment. Par ailleurs, aucune amélioration substantielle des garanties collectives ni sécurisation des parcours professionnels n’est envisagé pour les contractuel-le-s pas plus qu’un encadrement plus strict des conditions de recrutement et de formation. De plus, c’est l’égalité d’accès aux emplois publics et les garanties de neutralité de l’agent public qui sont menacées.


Après des communiqués unitaires, après des délais de consultations des instances supérieures de la Fonction publique peu respectueuses d’un dialogue social de qualité, après que toutes les organisations représentatives de la Fonction publique aient donné un avis défavorable au projet de loi dit de transformation de la fonction publique, les organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FAFP, FO, FSU, Solidaires, et UNSA réaffirment leur volonté de mettre en œuvre un processus de mobilisation inscrit dans la durée.


Pour dire non au projet de loi de transformation de la fonction publique et pour demander au gouvernement qu’il ouvre enfin des négociations sur de nouvelles bases, elles appellent d’ores et déjà toutes et tous les agent-e-s de la Fonction publique à se mettre en grève le jeudi 9 mai prochain, étape forte du processus de mobilisation.

 

Télécharger le tract en PDF

Évaluer cet élément
(0 Votes)

GT precariteL'UNSA Alimentation Agriculture Forêts était représentée par Martine HARNICHARD et Magali BORRE.


Ce groupe de travail est le deuxième sur cette thématique. Il était présidé par Jean-Pascal FAYOLLE, chef du SRH.

 

Lire le compte rendu du groupe de travail du 11 avril 2019

Évaluer cet élément
(0 Votes)

brexit graphicL'UNSA Alimentation Agriculture Forêts était représentée par Martine HARNICHARD et Emilie CERISIER.


Suite à notre déclaration liminaire (ci-jointe), l'Administration nous déclare que cette situation est tout à fait exceptionnelle. Il faut pouvoir répondre à un BREXIT dur qui pourrait intervenir rapidement. Dès à présent, 50 ETP ont été recrutés et 65 ETP supplémentaires et 35 vétérinaires viendront renforcés les effectifs aux postes d'inspection frontaliers (PIF).


Tous les postes ont reçus l'agrément de la commission européenne.


Il est prévu que ces postes dits « BREXIT » fonctionnent 24h/24h et 7jours/7jours. Le MAA se doit d'assurer les flux des importations de façon sécuritaire. Pour les exportations, il ne devrait pas y avoir trop de changement.


Lors de ce CTM deux textes étaient à l'étude :
Le premier concerne la durée maximale de travail hebdomadaire.
Le deuxième concerne les modalités de récupération lors du cycle de travail le week-end.


Pour l'UNSA, ces textes vont à l'encontre de la règlementation du code du travail. Le risque d'être étendu à d'autres postes que ceux du BREXIT est grand. Les cycles proposés par l'administration vont à l'encontre des rythmes biologiques des personnes et induiraient des risques d'accident du travail.
À l'issue des débats, l'ensemble des organisations syndicales ont voté contre les deux textes proposés pour avis.
Vous trouverez, ci-jointe, la déclaration commune.


L'administration a programmé un groupe de travail spécifique le 18 avril prochain.


L'UNSA sera présente et défendra l'intérêt des agents.
N'hésitez pas à réagir et à nous faire parvenir vos suggestions et remarques.

lundi, 15 avril 2019 15:30

Dossier action sociale

Évaluer cet élément
(0 Votes)

2019 04 16 Dossier Action Sociale

Le dossier action sociale avec la mise à jour : taux 2019 des prestations interministérielles d’action sociale à réglementation commune et des prestations pour séjours d’enfants au bénéfice des agents des directions départementales interministérielles (DDI).

Brochure remise à jour le 21 mars 2019 avec tous les nouveaux établissements d'enseignement agricole ayant droit à des prestations.

 

Cliquer sur le document pour lire la suite ou télécharger

Page 1 sur 58