mercredi, 01 avril 2020 15:08

En 2018 : Stagnation ou régression du pouvoir d’achat des agents publics

Évaluer cet élément
(0 Votes)

2020 04 01 Baisse salairesPendant la première année du quinquennat de l’actuel Président de la République, le pouvoir d’achat moyen des agents publics a baissé.
Les décisions de bloquer pendant un an la revalorisation indiciaire liée à l’accord PPCR et de geler la valeur du point d’indice en sont les principales raisons.
L’UNSA Fonction Publique revendique toujours le dégel de la valeur du point d’indice et un plan de revalorisation de tous les agents à l’issue de la crise sanitaire actuelle.

La DGAFP publie une ana­lyse encore pro­vi­soire de l’évolution des salai­res dans les trois ver­sants de la fonc­tion publi­que pour 2018.
Ces sta­tis­ti­ques concer­nent l’ensem­ble des agents, titu­lai­res, contrac­tuels, vaca­tai­res, à la seule excep­tion des mili­tai­res, assis­tants mater­nels, inter­nes et exter­nes des hôpi­taux et appren­tis.

En 2018, on cons­tate l’aug­men­ta­tion du salaire net moyen, en euros cou­rants, de 0,9% dans les trois ver­sants. Rappelons qu’en 2017, cette aug­men­ta­tion était de 1,9%. Il y a donc un manque à gagner dans la pro­gres­sion, et ce à hau­teur de 1%, entre 2017 et 2018.

Si on intè­gre le regain de l’infla­tion en 2018 à ce calcul, pour parler main­te­nant en euros cons­tants, c’est à la cons­ta­ta­tion d’une baisse du salaire net moyen à laquelle on arrive. L’infla­tion ayant aug­menté de 1,9% en 2018 ( contre 0,9% en 2017 ), le salaire net moyen dimi­nue de ce fait de 1% entre 2017 et 2018.

Ce ralen­tis­se­ment en euros cou­rants et cette baisse en euros cons­tants pour ce qui concerne le salaire net moyen sont expli­qués par plu­sieurs fac­teurs déjà dénon­cés par l’UNSA FP. Lire la suite sur le site de l'UNSA Fonction Publique...

Lu 170 fois

Laissez un avis ou posez une question

Avant de déposer un avis ou poser une question, merci de consulter la charte "Avis et Questions" en cliquant sur le menu en bas de cette page.