vendredi, 08 février 2019 16:28

L'UNSA interpelle la Secrétaire Générale du MAA à propos de la mise en place des secrétariats généraux communs dans les départements

Évaluer cet élément
(0 Votes)

arton1013Madame la Secrétaire Générale,

Depuis la diffusion du courrier du Directeur du Cabinet du Premier Ministre en date du 22 janvier 2019 adressé au Comité de Pilotage de l'Inter Inspection Générale chargé de remettre un rapport sur la mise en place des secrétariats généraux communs aux services de l'Etat dans les départements, une profonde inquiétude s'est installée au sein de cette communauté de travail.

Tout d'abord, cette annonce n'a fait l'objet d'aucune concertation sérieuse, argumentée dans le cadre des travaux du CT des DDI et encore moins au niveau du CTM du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation (MAA).

Alors que les secrétariats généraux ont été les artisans de la construction des DDI et ont contribué à la cohésion des équipes, la fusion des secrétariats généraux des DDI avec ceux des préfectures est un très mauvais coup porté à la stabilité de nos services.

La confirmation de cette fusion va déstabiliser très sérieusement les équipes qui n'ont eu de cesse d'accompagner les agents dans un contexte budgétaire toujours plus contraint.

Cette fusion va générer trois problématiques :

Une concurrence sur les postes entre les agents des secrétariats généraux et ceux des préfectures, en particulier les secrétaires généraux qui risquent d'être relégués sur des postes d'un niveau inférieur à celui occupé.

Une inconnue sur le positionnement statutaire des agents appelés à intégrer le secrétariat général commun.

Une intégration probable de la RH de proximité (Formation, action sociale, recrutement, conseil mobilité/carrière...) dès lors qu'il y a fusion des secrétariats généraux des DDI avec ceux des préfectures. Ce qui signifie très clairement, à terme, l'absorption des DDI en préfecture.

En définitive, l'objectif de cette réforme est de réaliser des économies d'emploi comme le précise le courrier du Directeur du Cabinet du Premier Ministre.

C'est ainsi que les agents des secrétariats généraux se sentent totalement abandonnés par le MAA qui a fait le choix délibéré de privilégier les missions techniques à leur détriment. Cette situation pourrait développer des RPS faute d'un soutien et d'un accompagnement affirmés.

Lors de la rencontre bi latérale avec le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, nous aurons l'occasion d'aborder cette réforme afin d'obtenir des réponses claires aux attentes des agents.

Je vous prie d'agréer.....

 

Télécharger la lettre du Directeur de Cabinet du Prémier Ministre du 22 janvier 2019

Lu 252 fois

Laissez un avis ou posez une question

Avant de déposer un avis ou poser une question, merci de consulter la charte "Avis et Questions" en cliquant sur le menu en bas de cette page.